samedi 28 novembre 2009

Martine Propice


Née il y a 50 ans, Martine Propice a grandi en Loire-Atlantique, entre les paysages maritimes de la Côte d’Amour et ceux de la Grande Brière. Aujourd’hui, elle habite dans le sud de l’Essonne pour des raisons professionnelles.
Depuis toujours elle est une grande amoureuse de la nature avec cependant, jusqu’à il y a peu, une phobie pour les insectes et les arachnides... à tel point, qu’enfant, il lui était impossible de s’asseoir dans l’herbe sans hurler de peur !
Elle est restée longtemps une contemplative de Dame Nature sans avoir l’idée de capturer photographiquement les beautés qu’elle offre.
Le déclic s’est produit en 2004 lorsqu’elle a reçu par mail une photo prise par un ami… un paysage avec un ciel crépusculaire magnifique.
Ses premières photos, faites avec un compact numérique, lui ont servi pour des supports de petites intentions envoyés par mail à sa famille et ses amis. C’est rapidement devenu une passion. Son attirance pour l’infiniment petit l’a obligée à mieux connaître les insectes qu’elle détestait tant... Cette familiarisation par la photographie a joué un rôle thérapeutique.
« Timide, solitaire, un brin sauvage (moins peur d’un sanglier que d’un randonneur !), très réfractaire à la technique, je me suis laissé guider par mon instinct, loin des notices et règles photographiques. C’est mon œil et surtout mon cœur qui me fait déclencher. J’aime jouer avec les faibles profondeurs de champ pour chercher, sans toujours y parvenir, le côté onirique de l’univers de mes sujets. J’aime entrer dans leur intimité tout en les respectant. Il n’est pas rare qu’une lumière ou un fond m’attire plus que le sujet lui-même », dit-elle.
Fin 2007, elle s’est inscrite dans un club photo. Ses premières participations à des concours ont été, à sa grande surprise, encouragées par des prix.

EQUIPEMENT :
Mon 1er appareil : Sony DSC-S75
Depuis 2006 : Canon EOS 350D
Depuis 2009 : Canon EOS 50D

Objectifs : Canon 18-55 mm / 55-200 mm / 60 mm macro / 100-400 mm
Trépied et Monopode : Manfrotto

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire