mardi 11 janvier 2011

Michel Loup, l'Invité d'honneur du 5e Salon de la Photographie animalière du Val de Saône

Professionnel depuis plus de vingt ans, Michel Loup a principalement photographié les paysages et la nature de son Jura natal. Ses reportages à l’étranger (Madagascar, Brésil) ne l’empêchent pas de rester fidèle à cette envoûtante montagne. Il a publié plusieurs ouvrages, dans lesquels s’expriment les liens profonds qui l’unissent à la nature jurassienne, en particulier à quelques lacs encore mystérieux.
L’eau et la lumière constituent les deux pièces maîtresses de son univers pictural. C’est avec obstination que, depuis des années, le photographe guette leur rencontre et leurs jeux subtils dans les lieux sauvages du Jura, où, qu’elle soit brume, neige, glace, lac ou torrent, l'eau est omniprésente.
L’attirance de Michel pour l’environnement aquatique s’est transformée en fascination lorsqu’il a basculé dans le monde étrange des nymphéas.
Obsédé par cette alchimie de la lumière et du ciel se reflétant sur les feuilles des nénuphars, il a passé beaucoup de temps sur les rives à les photographier. Puis les tiges des nymphéas qui s'enfonçaient dans ce vert mystérieux m'ont invité à les suivre, de l’autre côté du miroir. C'est ainsi que lui sont apparus des paysages insoupçonnés, fantastiques …
Depuis lors, à chaque saison, il n’a de cesse d’explorer l’intimité des beines lacustres à la recherche d’une certaine forme de pureté, de son image du Paysage Originel.
Lorsque il pénètre sous la surface d'un lac, il a toujours cette sensation de quitter un monde pour en retrouver un autre plus ancien, plus pur, plus caressant, presque familier. Il se promène doucement, tout en fluidité, en évitant soigneusement de remuer la vase ...
Assurément, le lac à fleur de peau…
C’est au cours de cette quête à fleur d’eau qu’il surprend grenouilles et crapauds pendant leur rituel amoureux … Passer de nombreuses heures immergé en leur compagnie restera pour lui une expérience surprenante, inoubliable …
Ce magma de chair, de semence et d’oeufs, conséquence informe et opalescente de la lutte pour l'espèce, demeure une preuve fascinante de la puissance de la chair et de l’instinct de reproduction. Ils perpétuent et sculptent les générations depuis la nuit des temps, ils sont les garants du fluide vital qui nous anime encore, malgré les obstacles ...
En effet, ces espèces emblématiques des milieux humides européens symbolisent également pour le photographe la fragilité croissante des biotopes naturels face aux comportements de plus en plus irrationnels de l’espèce humaine dans sa globalité.
Ses photographies, exposées lors de nombreux festivals, ont été primées au prestigieux concours international « Wildlife Photographer of the Year » en 2005, 2006 et 2009, année où il obtient le premier prix dans la catégorie « Le monde sous-marin » avec la singulière image intitulée Réflexion sur les brochets.
Son travail a été publié dans de nombreux livres et magazines de nature.
Expositions récentes :
- Festival international de photo de nature et animalière de Montier-en-Der,
en 2002, 2004, 2008 et 2010.
- Festival Salamandre, à Morges en Suisse, en 2003 et 2010.
- Expositions au Pavillon des Cercles de l’Aire du Jura, en 2002, 2003, et 2008.
- Expositions au Centre d’Interprétation de la Rivière de Hotton, en Belgique,
en 2004 et 2009.
Bibliographie :
- Jura de Lumières, publié par Michel Loup en 1995, avec des textes de Pierre Gascar.
- Paysages – Massif du Jura, publié par Michel Loup en 2001, avec des textes de Bernard Cabiron.
- Jura sans frontières aux éditions Mondo en 2006.
- Passions du Jura aux Editions Stéphane Bachès en 2007.
- A fleur d’eau aux Editions Titom en 2010, textes de Aino Adriaens.

Site de Michel Loup : http://www.michelloup.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire