mercredi 28 mars 2012

Vernissage du 6e Salon : 1ère partie

Lors du vernissage des Salons de photographie animalière successifs, la présidente de Promo Saint Jean tient toujours à faire visiter chaque stand par les élus des collectivités locales : maire et adjoints de la ville de Saint Jean de Losne, maire de Losne, vice-présidents de la Communauté de Communes Rives de Saône, notamment, qui prennent beaucoup d'intérêt à ces rencontres. Ainsi de stand en stand, on parle de photographies mais aussi de protection de la nature, de biodiversité, et souvent de l'équilibre très fragile de l'environnement. Ces visites sont un des moments privilégiés du Salon.

Tout d'abord le stand de Franck Fouquet, invité d'honneur de la 6e édition, et ses remarquables clichés d'Afrique qui sont autant d'histoires particulières du photographe avec les animaux photographiés, en témoignent les longues légendes de chaque photo exposée. Il faut prendre le temps de les lire attentivement pour bien en apprécier la beauté.

Stand de Patryck Vaucoulon où se mêlent photographies, aquarelles et flore. On resterait des heures à écouter l'artiste qui, tout en parlant, "aquarellise", avec maestria, un ours ou un papillon... et l'on repart heureux de connaitre les différences entre un pingouin et un manchot... ou de connaitre les noms de ces  petites fleurs des bords de nos chemins bourguignons.
Ambiance différente sur le stand de Jean Luc Lamaère et Christian Richard. On se retrouve illico sur les champs de course et l'on admire la beauté des chevaux. Quelle magnifique photo que celle de ce cheval à la crinière rousse qui contraste avec le vert velouté de la couverture qui recouvre l'animal. Tout est suggéré et le résultat est superbe.
Julien Monceaux nous emmène, lui, en forêt de Fontainebleau. On sent chez ce photographe l'amour de la nature et son respect de l'environnement.
Le tandem Monique Morin et Hervé Bocquet a exposé cette année des clichés de grenouilles vertes et de crapauds (et non ce n'est pas le mâle de la grenouille...)
Les deux photographes sont intarissables sur les différentes espèces de grenouilles vertes autochtones, dans leurs différents milieux de vie aquatique, et leurs travaux de recherche les amènent à constater que leurs effectifs sont, comme pour tous les autres amphibiens, en très forte régression.  Il faut donc agir !

Philippe Bolle n'a pas hésité à présenter des clichés en sépia et cette particularité apporte beaucoup de charme à ses photos d'Afrique. On ne peut résister à regarder dans les yeux ce petit singe qui nous fixe avec insistance. Une Galerie de photos originale.
Bernard Bischoff s'est spécialisé dans les photographies panoramiques et l'on peut admirer la beauté de ces paysages de son Alsace natale. De la poésie à fleur d'objectif...
Arrêt sur le stand du photographe du Canton, Guy Déroussiaux qui aime à photographier la faune et la flore de son jardin. On parcourt, au passage, son ouvrage intéressant et original sur les bornes à incendie et l'on découvre qu'il y en a des bleues et des rouges...MG.

A suivre....


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire