mardi 21 janvier 2020

Jean-Pierre Frippiat, l'invité du 13e Salon Photo Nature du Val de Saône en mars


Cameraman à la RTBF pendant près de 40 ans, c’est maintenant la photographie qui occupe tout le temps du photographe Jean-Pierre Frippiat, qui revient une seconde fois présider le Salon de Saint-Jean-de-Losne.
A travers son approche de la nature sauvage, le photographe essaye surtout de restituer les émotions ressenties au cours des longues heures passées à l’observer, à écouter, à prévoir, à cliquer juste à temps… parfois ! La problématique de l’eau l’a toujours interpellé. A travers son travail photographique, d’abord sur le lac de Bambois et maintenant sur l’Eau Noire, Jean-Pierre Frippiat essaye bien sûr de montrer la beauté des sites naturels proches de chez lui mais aussi de susciter quelques réflexions sur notre rapport à l’Eau.
Dans la préface qu’il a bien voulu consacrer à son premier livre « Plumes de brume » Riccardo Petrella écrivait ces mots : «  On ne peut pas laisser les intérêts particuliers des puissants du monde poursuivre leur œuvre de prédation de l’eau, de la nature et de la vie humaine « sacrifiées » sur l’autel de la croissance de leur richesse et puissance ».
Dans « Au clair de l’Eau Noire » Jean-Pierre Frippiat évoque, dans l’introduction du livre, les tensions internationales autour de l’accès à l’eau qui pourraient bien faire de celle-ci l’origine des guerres du 21e siècle. L’exposition et le livre « Au clair de l’Eau Noire » ont vu le jour après 3 ans de vagabondage le long des berges de la rivière. Pour en découvrir les atmosphères, de jour mais très souvent de nuit, pour en approcher la vie, s’en imprégner et tenter, à travers ses photos, de raconter l’histoire et les légendes qu’elle a bien voulu lui souffler à l’oreille.

Jean-Pierre Frippiat exposera sur le thème « Au clair de l’Eau Noire… » : balade contemplative au bord de cette rivière, l’Eau Noire, qui fait la frontière entre la France et la Belgique, sur quelques kilomètres ».

Pour en savoir plus :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire